You are currently viewing Copropriété : la question de l’entretien des parties communes
Copropriété : la question de l’entretien des parties communes

👇👇 Votre assurance habitation au meilleur prix 👇👇


Au sein d’une copropriété, il y a toujours des parties communes. Il peut s’agir des couloirs, des jardins, des ascenseurs, du hall d’entrée, des escaliers, etc. Ces parties ont besoin d’être entretenues, une tâche qui incombe au syndicat. En effet, cette obligation du syndicat est mentionnée dans la déclaration de copropriété. Qui doit entretenir ? Quelles sont les réglementations ? À qui faire appel ? Faisons un tour d’horizon sur les questions de l’entretien des parties communes d’une copropriété.

Entretien des parties communes en copropriété : comment bien choisir l’entreprise de nettoyage ?

Pour des résultats satisfaisants, un professionnel doit intervenir, notamment lorsque la superficie des parties communes à entretenir est importante. Il est souvent recommandé de faire appel à une entreprise de nettoyage, comme celle que vous trouverez sur oxynet.fr, afin de bénéficier d’un bon entretien de vos parties communes.

Des critères sont cependant nécessaires pour être sûr de choisir le bon prestataire.

Le professionnalisme

Le professionnalisme de l’entreprise garantit de meilleurs résultats. Elle travaille avec des experts et dispose des équipements nécessaires pour nettoyer et entretenir de façon optimale les parties communes de votre copropriété.

Une entreprise à proximité

Idéalement, votre société de nettoyage doit être proche de votre propriété. Ainsi, vous bénéficierez d’une intervention rapide et économique.

Un personnel qualifié et une entreprise certifiée

Le personnel doit être formé pour assurer un travail de qualité premium. Afin de reconnaître une entreprise de nettoyage fiable, celle-ci doit être certifiée « Écolabel » ou « Qualipropre ».

Un excellent rapport qualité/prix

Pour trouver la meilleure entreprise de nettoyage, n’hésitez surtout pas à demander des devis. Faites ensuite une comparaison afin de trouver une offre parfaitement adaptée à vos besoins et à votre budget.

entretien des parties communes copropriété

Entretien des parties communes en copropriété : quelles sont les réglementations afférentes ?

L’entretien des parties communes est de la responsabilité de tous les copropriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs. Pour être on ne peut plus clair, chaque copropriétaire doit participer financièrement à l’entretien en fonction de plusieurs paramètres :

  • la quote-part de parties communes,
  • les tantièmes,
  • la répartition des charges indiquée dans le règlement de copropriété.

Plusieurs facteurs permettent de calculer les tantièmes occupés par les habitants :

  • type d’aménagement de l’appartement occupé,
  • superficie,
  • situation dans l’immeuble (dans quel étage ? Quelle est son orientation ? Comment est la vue ?),
  • les équipements collectifs présents (ascenseur, jardin, balcon…).

Chaque trimestre ou chaque mois, les copropriétaires règlent des charges. Le calcul des provisions de charges repose sur le budget voté durant l’assemblée générale. Ces provisions sont à régler auprès de la copropriété qui sera représentée par son syndic.

Les petits travaux sont aussi du ressort du syndic. La réalisation des gros travaux, quant à elle, relève d’une décision votée par l’assemblée générale. Si en revanche un copropriétaire est le seul à profiter d’une partie commune, il s’occupera seul de l’entretien.

Entretien des parties communes en copropriété : qu’en est-il de la fréquence des interventions ?

Idéalement, les copropriétaires doivent mettre en place un calendrier d’entretien qui sera défini en fonction des points suivants :

  • le nombre de copropriétaires,
  • la superficie des parties communes,
  • la superficie de la copropriété,
  • la présence d’espaces verts,
  • le nombre de baies vitrées.

Si la copropriété est grande (avec un large hall d’entrée, plusieurs baies vitrées et un extérieur en terre), la fréquence de l’intervention serait idéalement chaque jour durant plusieurs heures. En revanche, s’il s’agit d’une petite copropriété composée au maximum de 10 lots, une fréquence de nettoyage hebdomadaire suffira.

Laisser un commentaire