Immobilier : les principaux freins à l’investissement
Immobilier : les principaux freins à l’investissement

Si le caractère porteur et la rentabilité de l’investissement immobilier ne se discutent plus, il ne faut pas perdre de vue qu’il s’agit d’un projet délicat. Il existe en effet plusieurs facteurs qui peuvent constituer un handicap à un investissement dans l’immobilier. Voici quelques freins à l’investissement immobilier.

Le défaut d’apport personnel

Il est de notoriété publique que dans la plupart des cas, un investissement immobilier nécessite bien souvent de contracter un prêt immobilier. S’il est possible d’emprunter la totalité des fonds nécessaires à un tel projet, les banques sont plus enclines à prêter aux personnes disposant d’un apport personnel conséquent.

L’apport personnel, comme expliqué sur Ceth, le site d’un investisseur indépendant qui délivre des conseils et astuces sur l’investissement immobilier, est très important pour financer un projet immobilier. Si vous n’en disposez pas, cela peut constituer un frein à votre projet. L’apport personnel permet en effet aux banques de minimiser les risques pour elles, mais aussi pour vous.

La méconnaissance de la fiscalité

Un investissement immobilier est un projet de grande envergure, qui implique plusieurs paramètres dont celui de la fiscalité. La rentabilité d’un tel projet est en effet également tributaire de la fiscalité applicable, selon la nature de l’investissement, étant donné les diverses possibilités qu’offre l’immobilier (neuf, ancien, LMNP, SCPI, etc.).

Si vous n’avez pas des connaissances approfondies en matière fiscale et financière, vous pourrez avoir un peu de mal à investir judicieusement dans l’immobilier. Entre la peur de taxes trop lourdes et les dispositifs fiscaux mal appréhendés, vous pourrez être très vite découragé et surseoir à l’idée d’investir dans l’immobilier. C’est pourquoi il est toujours préférable de vous tourner vers un professionnel de l’investissement immobilier qui pourra vous accompagner et vous conseiller.

La crainte d’une perte de valeur du bien

Nombreux sont les débutants en investissement immobilier qui évoquent la peur d’une dévaluation de leur bien au bout d’un certain temps. Une telle crainte est tout à fait justifiée, cependant il peut également s’agir d’un manque d’informations. En voulant réaliser un investissement immobilier, l’emplacement du bien est d’une importance capitale.

Il détermine en grande partie la rentabilité du bien. De fait, s’il est bien choisi, l’emplacement du bien en augmentera la valeur au fil du temps. C’est pourquoi nous vous conseillons de prendre le temps de bien choisir l’emplacement de votre bien. Là encore, l’accompagnement d’un conseiller en investissement immobilier vous sera utile.

La peur du risque et des loyers impayés

Autre frein à l’investissement immobilier, la peur du risque. Bon nombre d’investisseurs ont peur d’investir dans l’immobilier, étant donné tout ce qu’un tel investissement nécessite d’un point de vue financier. Ils imaginent mal que ces fonds ne puissent être rentabilisés. Pour eux, le risque est trop grand et ne vaut pas la peine. Pourtant, le risque est inhérent à tous les aspects de la vie, tant professionnelle que personnelle. Le risque est le quotidien de l’entrepreneur.

Par ailleurs, la peur des loyers impayés est également un handicap à l’investissement immobilier. Nombreux sont les potentiels investisseurs qui s’imaginent mal s’en sortir si leurs locataires ne s’acquittent pas de leur obligation de payer. Il existe pourtant des dispositifs qui minimisent ces risques et garantissent le paiement du loyer, en cas de manquement des locataires. Il s’agit entre autres de :

  • L’assurance garantie loyers impayés (GLI),
  • La garantie visale,
  • Le recours à une société de gestion qui se charge de trouver les locataires et de collecter les loyers

Voici donc les principaux freins à l’investissement.

Laisser un commentaire