Lieu du projet :

Carquefou (proche Nantes), Loire Atlantique 44

Type de projet :

Extension et rénovation d’une maison en pierre

Missions demandées :

Permis de construire

Notre client a fait l’acquisition d’une très belle maison ancienne dans la commune de Carquefou, non loin de Nantes. L’existant était proche d’une ruine mais il était possible de conserver les murs en pierre. La couverture a donc été intégralement déposée afin de créer une nouvelle toiture en ardoises. Le projet a bénéficié d’une extension de 45m2 contre la maison existante et une nouvelle dalle béton au niveau du rez-de-chaussée existant. L’ensemble permet d’obtenir un volume intérieur d’environ 120m2, étage compris.

Notre agence est intervenue en amont du projet en commençant par la prise des côtes extérieures. Ensuite, nous avons dessiné le projet suivant les exigences de notre client. Et ce, jusqu’à obtenir un avant-projet définitif.

A partir de ce moment, nous avons réalisé un dossier complet de permis de construire avant de lancer les futurs travaux. Comme pour tout projet architectural, nous avons pris RDV au service urbanisme de Carquefou afin de récupérer plusieurs documents. Notamment le plan local d’urbanisme (plu) et le règlement de la commune.

Un dossier de permis de construire a donc été réalisé conformément aux exigences de notre client et de la commune. La demande de permis de construire présentait les documents suivants :

  • Un plan de situation générale afin d’identifier géographiquement l’emplacement du projet ;
  • Un plan de masse existant et projet ;
  • Un plan de coupe existant et projet ;
  • Un plan des façades existantes et projet ;
  • Une insertion 3D afin d’apprécier le projet dans son environnement ;
  • Une liasse CERFA signée par le client mais complétée par notre équipe ;
  • Une notice technique permettant d’expliquer le projet dans les grandes lignes.

Le permis de construire a été validé deux mois après le dépôt. Comme pour tous nos dossiers, nous faisons en sorte de consulter le service urbanisme en cours d’instruction afin de veiller à ce qu’il n’y a aucun problème de leur côté. Et nous avions bien fait car il a fallu modifier un petit détail qui aurait pu faire l’objet d’un refus si pas pris en compte rapidement. Un simple document a donc été ajouté au dossier de permis de construire afin de corriger la petite erreur.

Le recours à un architecte DPLG ou HMONP n’a pas été nécessaire étant donné que la surface totale ne dépassait pas les 150m2 en emprise au sol. Nous n’avons pas non plus eu besoin de réaliser un permis de démolir pour ce projet de rénovation et extension.

Laisser un commentaire