La promotion immobilière dans le nord a de beaux jours devant elle

Home / Général / La promotion immobilière dans le nord a de beaux jours devant elle

Après des moments difficiles entre 2013 et 2015 et un lent retour à la normale sur l’année 2016, le secteur du logement a enfin eu le vent en poupe dans les Hauts-de-France sur l’ensemble de l’année 2017. Bonne nouvelle : plusieurs indicateurs laissent penser que cette tendance pourrait bien se poursuivre sur l’année 2018…

Promotion immobilière : un dynamisme très localisé

On a en effet assisté sur l’année 2017 à une forte croissance dans la réservation de logements neufs dans le Nord-Pas-de-Calais. Cependant, c’est essentiellement dans le Nord que se concentre la grande majorité de l’activité immobilière (90 %), en témoigne la part impressionnante du programme immobilier neuf à Lille et sa périphérie (89 % !), soit plus de 2 800 ventes en une année, concernant principalement les appartements T2 et T3.

Et les prix dans tout ça ?

Contrairement à ce que l’on aurait pu attendre, cet engouement pour la région lilloise n’a pas fait exploser les prix : + 2,6 % entre 2016 et 2017 (soit 3 296 € le prix au mètre carré). Même si cette hausse n’est que légèrement supérieure à la moyenne nationale qui se situe aux alentours de + 2,5 %, cela n’empêche pas Lille de figurer dixième au classement des villes où l’immobilier est le plus cher de France, derrière Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Bordeaux et Montpellier.

Construction immobilière : silence ça pousse…

Bien que le dynamisme de Lille et de ses alentours soit encourageant pour la santé du secteur immobilier neuf dans la région des Hauts-de-France, et qu’il est susceptible d’attirer de nombreux investisseurs, il pourrait également lui être dommageable. En effet, ces statistiques pourraient littéralement décourager les promoteurs immobiliers à bâtir des projets en dehors de la métropole lilloise, où la demande est assurément forte.

Du neuf et du vert

Dans la pratique, on constate que les dispositifs mis en place sont assez efficaces pour répartir la demande de façon moins inégalitaire dans le reste de la région. Parmi eux, on retrouve la loi Pinel, qui garantit à l’acquéreur d’un logement neuf un avantage fiscal sous forme de réduction d’impôts jusqu’à une hauteur de 21 % du prix du logement. À cela s’ajoute l’éco-prêt à taux zéro (eco-PTZ) qui permet de financer les travaux d’isolation, et finalement les taux d’intérêts attractifs octroyés par les banques.

Derrière Lille, on retrouve Valenciennes, Dunkerque, Lens et Douai dans le classement des villes les plus dynamiques du Nord-Pas-de-Calais en terme d’immobilier, où le prix du mètre carré se situe entre 1 200 et 1 800 euros, soit moitié moins que dans Lille et sa métropole. De quoi encourager les investisseurs à s’en éloigner un peu…

Related Posts
assainissement girondeProtection cambriolage