Quelle pompe à chaleur choisir ?

Quelle pompe à chaleur choisir ?

La pompe à chaleur, ou PAC, est devenu l’un des systèmes de chauffage les plus populaires en France, surtout dans le neuf. Elle est présentée comme une alternative écologique aux chaudières au gaz et au fioul. Cependant, il existe différents types de pompe à chaleur. Alors, comment choisir une PAC ? Réponse dans cet article.

Types de pompes à chaleur

On distingue les pompes à chaleur selon l’endroit où elles puisent des calories. Les pompes à chaleur aérothermiques captent leur énergie dans l’air extérieur, tandis que les PAC géothermiques la captent dans le sol ou l’eau souterraine.

Quel que soit le type, le fonctionnement d’une pompe à chaleur reste le même. Pour simplifier, on peut dire que le principe est le même que celui du réfrigérateur, mais en sens inverse.

Pompe à chaleur air-air

L’unité extérieure d’une PAC air-air récupère l’air et le chauffe pour le rejeter à l’intérieur de la maison, généralement via un ventilo-convecteur.

L’avantage de ce type de pompe à chaleur, c’est qu’elle peut être inversée pour faire office de climatisation. De plus, elle est relativement abordable et facile à installer.

Pompe à chaleur air-eau

Cette PAC capte l’air extérieur de la même manière, mais l’utilise pour chauffer de l’eau, qui est ensuite utilisée dans des radiateurs à basse température ou un plancher chauffant.

Il s’agit d’un système un peu plus coûteux, mais plus performant que la pompe à chaleur air-air.

Pompe à chaleur sol-eau

Pour récupérer la chaleur du sol, il faut installer un réseau de capteurs souterrains à faible profondeur. Ensuite, ces calories permettent également de chauffer l’eau pour des radiateurs ou un plancher chauffant.

C’est un système très performant, mais il faut disposer d’un terrain au moins deux fois plus grand que la maison. Il est donc peu applicable en ville.

Pompe à chaleur eau-eau

La PAC eau-eau puise son énergie dans la nappe phréatique. Cette eau souterraine a toujours une température positive, même en hiver, ce qui fait de la PAC eau-eau la meilleure option au niveau du rendement.

Cependant, son installation nécessite de forer deux puits, ce qui représente un investissement important.

Coefficient de performance

Avant de choisir une pompe à chaleur, il faut connaître le concept de coefficient de performance, ou COP.

La pompe à chaleur consomme de l’électricité pour effectuer le transfert de chaleur. Le COP correspond au rendement du système, exprimé par le rapport entre l’énergie puisée et l’électricité consommée. Concrètement, avec un COP de 3, on paye 1 kWh pour recevoir 3 kWH gratuitement.

Plus le COP est élevé, plus la pompe à chaleur est performante et plus le rendement est bon. Les PAC géothermiques ont un coefficient de performance plus élevé que les aérothermiques, mais coûtent plus cher à l’achat.

La pompe à chaleur, une solution intéressante pour tous ?

Étant donné qu’elle consomme de l’électricité, certains pensent que la pompe à chaleur est plus énergivore que le chauffage traditionnel au gaz ou au fioul.

Il est vrai qu’il vaut mieux avoir une maison bien isolée, ce qui permet d’améliorer la performance de la PAC. L’idéal, c’est d’installer des panneaux photovoltaïques pour se chauffer avec sa propre électricité.

Tout cela demande donc un investissement important, mais qui s’avère très avantageux à terme. Pour résumer, on peut dire que la pompe à chaleur est une solution intéressante dans les nouvelles constructions ou dans les projets de rénovation énergétique.

Nom (nécessaire)E-mail (nécessaire)Site web

Laisser un commentaire